Pourquoi consulter un ostéo après un accident corporel ?

 

Accident de voiture, de vélo ou de moto, chute au sport ou dans l'escalier... il existe des milliers de façon de se faire mal en beauté...

 

Pourtant on a vite tendance à oublier ces traumatismes : "ça va mieux", "ça se soigne tranquillement" sont des phrases que j'entend régulièrement de mes amis ou patients. Il est difficile de se rendre compte des changements que le choc provoque chez nous. Le corps humain s'adapte, compense, et nous fait vivre avec des troubles qu'il ne peut corriger lui-même...

 

En cas d'accident, si le premier réflexe doit-être de consulter un médecin pour réaliser la première évaluation des séquelles, l'ostéopathie peut aussi être une véritable solution contre l'apparition de syndromes post-traumatiques.

 

Solène Marvyle Ostéopathe D.O. à Pornichet et à Saint-Lyphard

 

 

Que se passe-t-il lors d'un accident corporel ?

Le coup du lapin ou whiplash

Lors d'un accident, il est fréquent de subir un "coup du lapin", mot employé pour parler du whiplash injury, c'est un à dire un traumatisme en coup de fouet.

 

Un whiplash est lié à une accélération ou décélération très brutale, sans que le corps n'ait le temps de se préparer à l'impact. Ce transfert d'énergie peut engendrer des lésions internes, comme au niveau des cervicales, et est souvent l'origine de plaintes chroniques pouvant être très diverses. 

 

ostéopathe principe du coup du lapin whisplash hyperextension et hyperflexion un accident de voiture
ostéopathe prise en charge douleur post traumatique coup du lapin whisplash douleur dorsale cervicale après un accident de voiture

L'exemple fréquent est l'accident de voiture. La tête, peu soutenue, part violemment dans la direction insufflé par l'impact. Dans son mouvement, la tête entraîne toute la colonne vertébrale. Le corps est alors soumis à une importante force d’inertie qui dépasse ses capacités d’absorption.

 

La ceinture de sécurité, qui croise le thorax au niveau du sternum et qui fixe les deux os latéraux du bassin sur le siège, vient exercer une forte pression sur ces zones.

 

 

Remarque : Le whiplash est très souvent apparenté aux accidents de voiture, mais il faut bien garder en mémoire que des chocs bénins ou des chocs sportifs peuvent donner exactement les mêmes résultats.

 

Comment réagir après un accident traumatique ?

Après un accident, un examen médical doit d'abord être réalisé par un médecin. C'est lui qui évaluera officiellement les séquelles. Il a pour but de rechercher une lésion ou autre symptôme post-traumatique grave qui sortirait du champ de compétences de l’ostéopathie.

 

Vérifications faîtes, je vous conseille de prendre rendez-vous

avec votre ostéopathe au plus vite !

 

ostéopathe prise en charge douleur post traumatique coup du lapin whisplash douleur dorsale coccyx après un accident de voiture

Bien que non visible extérieurement, le corps à subit une considérable onde de choc qui a tout chamboulé à l’intérieur. Il entame maintenant son processus de réparation, mais pas toujours comme il faudrait, d'où l'apparition de douleurs nouvelles.

 

Comment agit l'ostéopathie pour soigner ?

Les douleurs commencent généralement par une raideur cervicale, qui apparaît jusqu’à plusieurs jours suivant le chocs. Il peut aussi y avoir une entorse cervicale, visible radiologiquement. Les douleurs peuvent apparaître au niveau du dos, du sternum, de la clavicule, des côtes ... Plus difficile à déceler, vous pouvez aussi avoir des maux de têtes (migraines), vous sentir fatigué, d’humeur changeante, en baisse d’énergie…

 

ostéopathe prise en charge douleur post traumatique coup du lapin whisplash douleur dorsale cervicale après un accident de voiture

L'ostéopathie oriente la guérison sur le principe d'autorégulation du corps. L’ostéopathe va donner des indications aux organes pour compenser et assimiler le traumatisme. Il cherchera à redonner de l'équilibre et de la mobilités aux structures qui n'en ont plus, pour que votre corps puisse surmonter le traumatisme sans qu’il n’ait à compenser.

 

Il est judicieux de rappeler ici qu'un traitement d'un ostéopathe ne se substituera jamais à un traitement d'un kinésithérapeute. Le premier va chercher à redonner de la mobilité basées sur une approche musculo-squelettique, viscérale, crânienne et sur les fascias; pendant que le second va rééduquer par des techniques manuelles ou à l’aide d’appareillages : massages, levée de tensions, pompage articulaire, étirements, physiothérapie (froid, chaleur et autre agent physique), électrothérapie. Ce sont deux approches différentes et complémentaires.

 

Dans le cas de suite de traumatismes ou de pathologies chroniques, toute les études prouvent qu’un travail multimodal, impliquant plusieurs professionnels dont kinésithérapeutes et ostéopathes, permet d’obtenir les meilleurs résultats !

 

Combien de consultations d’ostéopathie sont nécessaires, et quand consulter ?

En cas de prise en charge rapide de troubles fonctionnels post-traumatiques, l'ostéopathie obtient généralement de bons résultats et ce dès la première consultation. Une deuxième séance - et exceptionnellement une troisième - peuvent être préconisées pour les cas les plus difficiles.  Plus la personne consulte rapidement après l’accident, moins le corps a eu le temps de compenser et plus les résultats sont rapides.

 

Si l’accident est ancien, plusieurs consultations seront sans doute nécessaires pour effacer les conséquences adaptatives du choc initial. Mais dans tous les cas, le traumatisme initial doit être "déprogrammé".

 

Et en cas de choc traumatique chez un enfant ou un bébé ?

Ce qui est valable pour un adulte est amplifié chez vos enfants ou votre bébé !

 

L'enfance puis l'adolescence constituent des moments-clés du développement d’un être humain et conditionneront toute une vie d’adulte.

 

En grandissant, un enfant acquiert des réflexes posturaux destinés à assurer leur équilibre et la coordination de leurs mouvements. Mais des blocages peuvent se manifester, soit dans leur développement, soit à la suite d’incidents.

 

Les divers traumatismes que subit votre enfant peut retarder ou influer l'équilibre postural par des compensations posturales, très réactives à ces ages. Ces problèmes se manifestant par des difficultés à s’asseoir, à faire du quatre pattes, à marcher en se tenant droit ou à courir.

 

Attention, un enfant, et pire un adolescent, se plein rarement de leurs douleurs. D’où l’intérêt d'un contrôle régulier chez un Ostéopathe.

 

Des conséquences durables dans le temps

Lors d’une première consultation, et tout particulièrement pendant l’anamnèse et la série de tests, il m’arrive fréquemment de déceler un vieux choc traumatique comme un accident de voiture chez une personne venant consulter pour un tout autre problème. Celui-ci peut parfois remonter à son enfance, voir même à une naissance difficile !

 

Ne pas traiter cet incident entraînera presque immanquablement l'échec de la séance d'ostéopathie à long terme : l'amélioration surviendra probablement, mais ne sera que de courte durée.

 

Je vous mets cependant en garde contre la fatigue engendrée par ce type de traitement tardif, votre corps mettra ensuite plusieurs jours à s’en remettre !

 

 

A propos de l’auteur : Solène Marvyle Ostéopathe D.O. à Pornichet et à Saint Lyphard.  Proche St Nazaire, La Baule, St Marc sur Mer, St André des Eaux, Guérande, Herbignac, Assérac, St Molf ... Une remarque ? Des questions ? N'hésitez pas à me contacter !

Écrire commentaire

Commentaires: 0